logo laboratoire de l'hiver

Fiche 6 : Donner vie au site

Pour qu’un espace public hivernal soit attrayant et fréquenté, il doit être dynamique, et offrir des occasions de s’activer et de se divertir. Les besoins en aménagement sont moindres qu’en été, mais les besoins en ressources humaines sont augmentés, pour déneiger les installations, sortir les jeux, diffuser de la musique, animer, etc. Il importe donc de bien évaluer les forces vives nécessaires pour la mise en œuvre du projet, et de réviser certains paramètres en cas de ressources humaines insuffisantes.

Orientations générales

  • Bien choisir les moments d’activation pour optimiser les retombées du projet

    • Parmi les moments qui fonctionnent bien, mentionnons les vendredis, de la sortie des classes jusqu’à 19h, ainsi que les week-ends en après-midi.

    • Se concentrer sur une temporalité à fort impact (quelques journées spécifiques, un événement, une tradition), plutôt que de disperser les interventions sur plusieurs moments.

 

  • Créer des habitudes et des rendez-vous 

    • Les rendez-vous thématiques récurrents instaurent des habitudes dans la communauté et rythment la vie de quartier. Par exemple, guimauves et chocolat chaud le samedi midi, disco-glisse le dimanche, etc.

    • Il y a aussi plusieurs traditions en hiver, ainsi que différentes sous-saisons à mettre en valeur. Par exemple : Noël, les grands froids de janvier-février, la relâche de début mars, les sucres, etc.

 

  • Amorcer la planification d’une place hivernale un an d’avance, étant donné les contraintes à prendre en considération pour la mise en œuvre.

Moments d’activation qui maximisent la fréquentation

Rendez-vous et activités ancrés dans la vie du quartier

Délais suffisants pour la planification du projet

Aide-mémoire